Skip to main content

Vivre avec l’hypermétropie et l’astigmatisme ne signifie pas nécessairement vivre avec une vision compromise.

Grâce à une compréhension approfondie de ces maladie de l’œil et aux options de traitement disponibles, il est possible de jouir d’une vision claire et confortable.

hypermétropie et astigmatisme

Cet article se propose de démystifier ces troubles de la vision en fournissant une compréhension approfondie et des conseils pratiques.

Définition de hypermétropie et astigmatisme

L’hypermétrope

L’hypermétropie est un trouble de la vision résultant d’une anomalie de réfraction, où les rayons lumineux entrant dans l’œil se focalisent en un point situé derrière la rétine, au lieu de se focaliser directement sur celle-ci.

Cette maladie peut être due à un œil physiquement plus court que la normale ou à une courbure insuffisante de la cornée, limitant ainsi la capacité de à réfracter (ou plier) la lumière correctement pour une vue nette de près.

Les personnes atteintes d’hypermétropie peuvent voir clairement les objets éloignés, mais trouvent difficile la vision de près, entraînant souvent une fatigue visuelle, des maux de tête, et une difficulté à lire ou à effectuer des tâches nécessitant une focalisation rapprochée.

Le diagnostic de l’hypermétropie et astigmatisme se fait par un examen ophtalmologique, qui inclut une évaluation de l’acuité visuelle et une réfractométrie pour mesurer la manière dont l’œil réfracte l’image.

Le traitement typique implique l’utilisation de lunettes ou de lentilles de contact convergentes pour aider à rediriger la lumière directement sur l’image, améliorant ainsi la vue de près.

Dans certains cas, des interventions chirurgicales, telles que la chirurgie réfractive au laser, peuvent être envisagées pour corriger la forme de l’opération, offrant une solution plus permanente à l’hypermétropie.

Pour bénéficier d’un contrôle, profitez des conseils d’opticien pour les résidents de Paris 17.

L’astigmate

L’astigmatisme est un trouble visuel causé par une irrégularité dans la courbure de la cornée ou du cristallin, qui empêche le myope de se focaliser uniformément sur la rétine, résultant en une vision floue ou déformée à toutes les distances.

Cette irrégularité peut se présenter sous forme d’une courbure plus prononcée dans un axe que dans l’autre, conduisant à une réfraction inégale des rayons lumineux et à une incapacité de l’œil à produire une image nette.

Les symptômes de cette maladie de l’œil incluent une dioptries déformée, une difficulté à voir les détails fins, des maux de tête, et une fatigue oculaire, surtout après des tâches visuelles prolongées comme la lecture ou l’utilisation d’appareils électroniques.

Le diagnostic de l’astigmatisme est réalisé grâce à un examen ophtalmologique complet, incluant la topographie cornéenne, qui évalue la forme de la technique.

Le traitement vise à corriger la réfraction inégale, généralement à l’aide de lunettes à verres cylindriques ou de lentilles de contact toriques spécialement conçues pour compenser l’irrégularité de la courbure.

Pour les cas plus sévères ou pour ceux qui cherchent une solution à long terme, des options chirurgicales telles que le LASIK, le PRK, ou l’implantation de lentilles intraoculaires peuvent être envisagées.

Ce traitement modifie la forme de la cornée ou sert à remplacer le cristallin, permettant ainsi une focalisation plus précise de la lumière sur la rétine et améliorant significativement la qualité de la technique.

hypermétropie et astigmatisme

Hypermétropie et astigmatisme : peut-on avoir les deux ?

Oui, il est tout à fait possible d’avoir à la fois l’hypermétropie et l’astigmatisme. Ces deux troubles de la vision peuvent coexister chez un même individu, affectant sa capacité à voir clairement à différentes distances.

L’hypermétropie est un trouble de la réfraction où l’œil est trop court par rapport à la puissance de réfraction de la vue, ou bien lorsque le cristallin n’a pas assez de puissance réfractive.

Cela entraîne une focalisation des images derrière la rétine, ce qui rend difficile la vue de près.

L’astigmatisme, d’autre part, est causé par une irrégularité dans la courbure de la cornée ou du cristallin, ce qui empêche les rayons lumineux de se rencontrer en un seul point focal sur l’hypermétrope. Cela peut causer une vision floue ou déformée à toutes les distances.

Lorsque ces deux maladies sont présentes, elles peuvent compliquer la correction de la vue puisque chaque pathologie doit être corrigé de manière spécifique.

Les lunettes ou les lentilles de contact prescrites pour une personne ayant à la fois l’hypermétropie et l’astigmatisme auront des verres spéciaux qui corrigent à la fois la courbure irrégulière de l’œil et le point de focalisation derrière les yeux.

Dans certains cas, les corrections chirurgicales, comme la chirurgie réfractive au laser, peuvent être envisagées pour corriger de manière permanente la correction.

Il est important pour les personnes présentant ces troubles de consulter régulièrement un ophtalmologue pour surveiller leur yeux et ajuster leur correction optique si nécessaire.

Avec une évaluation et un traitement appropriés, les patients atteints d’hypermétropie et d’astigmatisme peuvent jouir d’une bonne qualité de vision.

Comment diagnostiquer un hypermétrope astigmate ?

Un individu qui est à la fois hypermétrope et astigmate éprouve généralement des difficultés à voir clairement à toutes les distances, mais ces difficultés sont plus prononcées pour la vision de près en raison de l’hypermétropie.

L’hypermétropie fait que les objets proches apparaissent flous parce que l’œil ne parvient pas à focaliser correctement les images, les focalisant plutôt derrière celle-ci.

Cela est dû à un œil trop court ou à une puissance de réfraction insuffisante de la cornée et du cristallin.

Les hypermétropes doivent donc fournir un effort d’accommodation plus important pour voir nettement de près, ce qui peut entraîner de la fatigue visuelle et des maux de tête.

L’astigmatisme ajoute une couche supplémentaire de complexité de la dioptries, car il est causé par une courbure irrégulière de l’accommodation.

Cette irrégularité empêche les rayons lumineux de se focaliser uniformément sur la rétine, résultant en une vision floue ou déformée à toutes les distances.

Les images peuvent sembler étirées ou inclinées, et les lignes droites peuvent apparaître courbées ou ondulées.

L’astigmatisme peut également contribuer à la difficulté de distinguer les détails fins, à une sensibilité accrue à la lumière, et à une difficulté de concentration visuelle, entraînant souvent une fatigue oculaire supplémentaire.

astigmate ou myope ?

Qu’est-ce qui cause l’hypermétropie et l’astigmatisme ?

Les causes de l’hypermétropie et de l’astigmatisme résident dans des anomalies de la structure de l’œil, qui affectent la manière dont la lumière est réfractée et focalisée pour l’hypermétrope et la myopie.

L’hypermétrope et la myopie peuvent être dus à des facteurs génétiques, au développement de l’œil, ou à des variations dans la courbure de la vue.

Causes de l’hypermétropie

L’hypermétropie survient lorsque la lumière entrant dans l’œil est focalisée derrière la rétine, au lieu de se focaliser directement sur celle-ci. Cela peut être dû à :

  • Longueur axiale insuffisante de l’œil : Le myopie est trop courte par rapport à la puissance de réfraction de la cornée et du cristallin, cela peut empêcher l’effet de se focaliser correctement sur la myopie.
  • Puissance de réfraction insuffisante : Une presbytie moins courbés que la normale peuvent ne pas avoir suffisamment de puissance pour voir correctement vers la presbytie.

Ces caractéristiques peuvent être héritées, ce qui signifie que l’hypermétropie peut être plus fréquente chez les personnes ayant des antécédents familiaux de cette pathologie.

Causes de l’astigmatisme

L’astigmatisme est causé par une irrégularité de la presbytie, qui empêche l’objet de se focaliser uniformément sur le myope. Les principales causes incluent :

  • Cornée irrégulière : L’œil qui n’est pas parfaitement sphérique mais plutôt ovale peut causer l’astigmatisme. Cette forme irrégulière fait en sorte que la lumière se réfracte plus dans un axe que dans l’autre, menant à une vision floue ou déformée.
  • Cristallin irrégulier : De même, l’astigmate présente une forme irrégulière peut contribuer à l’astigmatisme.

La myopie peut être présent dès la naissance, ou il peut se développer suite à une blessure, une chirurgie oculaire, ou certaines maladies oculaires. Comme l’hypermétropie, l’astigmatisme peut aussi avoir une composante génétique.

Bien que ces symptômes puissent être présentes indépendamment, ils coexistent chez un même individu, nécessitant une correction optique pour chaque maladie afin de permettre une vision claire à toutes les distances.

chirurgie de la vision

Les traitements de l’hypermétropie et l’astigmatisme

Les traitements de l’hypermétropie et de l’astigmatisme visent à corriger la manière dont la lumière est focalisée sur les yeux, afin de permettre une vision claire à toutes les distances.

La technique peut inclure l’utilisation de lunettes, de lentilles de contact, ou de procédures chirurgicales.

Lunettes et lentilles de contact

Les verres pour l’hypermétropie sont généralement convexes (plus épais au centre), aidant à focaliser l’objet plus directement sur la rétine.

Pour l’astigmatisme, les verres ou les lentilles toriques spéciaux sont utilisés pour corriger la courbure irrégulière des yeux, permettant à la lumière de se focaliser uniformément.

Ces corrections optiques sont personnalisées pour chaque patient en fonction de l’étendue et de la nature spécifique de leur trouble de la réfraction.

Chirurgie réfractive

Des procédures comme le LASIK (Laser-Assisted In Situ Keratomileusis) ou le PRK (Photorefractive Keratectomy) peuvent remodeler l’hypermétrope, corrigeant ainsi l’hypermétropie et l’astigmatisme.

Ces interventions sont généralement rapides, avec une période de récupération relativement courte, et peuvent réduire ou éliminer la dépendance aux lunettes ou aux lentilles de contact.

Implants intraoculaires

Dans certains cas, notamment pour les patients ne pouvant pas subir de chirurgie réfractive, des implants intraoculaires peuvent être utilisés. Ces lentilles artificielles sont implantées dans l’œil pour corriger la réfraction.

Le choix du traitement dépend de plusieurs éléments, tels que l’âge, le mode de vie, la santé oculaire globale, et la préférence personnelle.

Un ophtalmologue ou un optométriste peut fournir des conseils personnalisés sur la meilleure option de traitement en fonction des besoins spécifiques de chaque patient.

Le blog Monde de la Santé est un blog qui rassemble une mine d'informations, des astuces et des conseils pour vous aider à maintenir un style de vie sain et équilibré.

Laisser une Réponse